Notre club de Pencak Silat à Metz

Papensi_black

Papensi - Seni Gayung Fatani - Graphic series (3)
Sikap GPMPP (2)
Papensi - Seni Gayung Fatani - Graphic series (2)
Sikap GPMPP (3)

Histoire de Papensi


A l’origine, deux élèves de feu Maître Raban se sont retrouvés autour d’un projet commun de développement du Pencak Silat : L’un, membre et ProfesseurGuru du Seni Gayung Fatani Malaysia, installé depuis de nombreuses années dans le paysage martial parisien, et l’autre, membre de l’organisation Pencak Silat Gadjah Putih Mega Paksi Pusaka résidant à Metz.

Ils ont uni leurs efforts afin de créer une structure permettant la promotion et l’enseignement de leurs arts respectifs avec l’envie de faire découvrir un Pencak Silat originel dans son essence. Papensi a ainsi vu le jour en 2016 avec l’ouverture de son club à Montigny-lès-Metz, en plein cœur de la Moselle.


« Un pas, des centaines de techniques… »
Tuan Raban

 

Padepokan Pencak Silat
Seni Budaya Warisan Leluhur


Notre club porte le nom Padepokan Pencak Silat – Seni Budaya Warisan Leluhur. Papensi est son nom d’usage, contraction de Padepokan Pencak Silat.

Padepokan Pencak Silat

Padepokan Pencak Silat peut se traduite par « Maison » du Pencak Silat, soit le lieu où est enseigné cet art martial. C’est donc en toute logique que nous avons repris ce terme dans le nom de notre club de Seni Beladiri Tradisional (Art de self-defense traditionnel Indo-­Malais).

Les arts de combats qui y sont enseignés sont le Seni Gayung Fatani Malaysia et le Gadjah Putih Mega Paksi Pusaka.


« La technique ultime n’existe pas… »
Pak Okong

Seni Budaya Warisan Leluhur

Seni Budaya Warisan Leluhur veut dire « Héritage artistique et culturel de nos ancêtres »

PaPenSi a en effet la volonté de se développer à travers l’enseignement des arts martiaux Malais et Indonésiens mais aussi à travers les arts et cultures qu’y sont associés, et en sont indissociables.

Il s’agit de comprendre et préserver au sein de Papensi certains aspects de la mentalité, des us et coutumes de nos Professeurs, Maîtres et Sesepuh (les Anciens) eux mêmes héritiers des Leluhur (Ancêtres) dans un soucis de respect mais aussi d’exactitude car rien ne sert d’apprendre blocages, frappes, clés et projections, issus des langkah et jurus, si ce n’est que pour rester à la surface des choses.

Toute posture, pas, mouvement ou technique de base possède en Pencak Silat un nombre presque illimité d’applications et chaque Pratiquant de Pencak SilatPesilat peut potentiellement en avoir sa vision propre ou qui lui correspond.

C’est pour cela que nous portons, au­-delà de nos activités martiales, un grand intérêts pour la musique, les chants, la danse, le théâtre, l’Histoire ainsi que les légendes du monde Indo-­Malais (sans oublier la cuisine 😉 ) et que nous espérons que cette curiosité restera vive en passant de générations en générations.


« Pas de Langkah, pas de Silat… »
Arwah Pak Anuar